Une nouvelle fois, l’UMP n’est pas tendre avec les couples homos


L’association des familles homoparentales (ADFH) s’insurge des paroles du secrétaire général de l’UMP Jean-François Copé et demande de « corriger » des propos « diffamants » tenus selon elle contre les couples LGBT dans un document interne destiné aux cadres de l’UMP.

« Argus flash » – c’est le nom du docuement, proteste notamment le projet du PS d’autoriser le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels. « Oui, le droit de mener une vie familiale s’applique à tous, quelle que soit son orientation sexuelle, mais cela n’implique pas le mariage », peut-on lire.

Ensuite : « Le PS veut le mariage homosexuel au nom de l’égalité, mais un couple d’un homme et d’une femme, ce n’est objectivement pas la même situation qu’un couple de deux personnes de même sexe, il n’y a donc pas d’inégalité de situation entre les couples hétérosexuels et homosexuels! ».


L’association des familles homoparentales (ADFH) répond dans une lettre ouverte adressée à M. Copé

« Vous reconnaissez bien le principe fondateur de notre République qu’est l’égalité mais vous y soustrayez les éléments perturbateurs à votre définition de la « Famille traditionnelle », s’étonne l’ADFH.

L’association souligne que « si comme vous l’indiquez le droit de mener une vie familiale s’applique à tous, nous nous permettons de vous rappeler que nos enfants sont discriminés par rapport aux enfants issus de couples hétérosexuels », notamment car ils « ne sont pas protégés en cas de décès du parent légal puisque le partenaire est un fantôme au regard du droit français ».

L’UMP évoque dans son document que l’intérêt de l’enfant « c’est d’être élevé, dans la mesure du possible, par son père et par sa mère ».

« En éradiquant le quart des familles françaises qui vit dans une structure différente que celle que vous brandissez, vous vous éloignez radicalement du devoir de protection que la République se doit d’appliquer à ses administrés », estime l’ADFH, qui explique compter sur la « clairvoyance » de M. Copé « pour corriger ces propos diffamants », répond l’ADFH.

Malgré la non tenue de la promesse de Nicolas Sarkozy à propos de la création d’une union civile accordant une meilleure protection au couples homosexuels, on peut s’etonner que l’UMP n’hésite donc pas à s’opposer au mariage homosexuel, alors qu’elle ferait mieux de garder profil bas. Il est aussi assez cocasse de s’apercevoir que les cadres de l’UMP ont besoin qu’on leur fournisse des arguments prémachés afin de faire croire à une unité du parti majortaire.


1 Commentaire le Une nouvelle fois, l’UMP n’est pas tendre avec les couples homos

  1. Bernard Bourrette // 25 avril 2011 á 15 h 27 min // Répondre

    Je ne suis pas surprit de la droite y ont toujours étés contre l’homosexualité , ses pas maintenant qui vont changer , l’état devrait montrés l’exemple . regardons dans le milieux de l’éducation nationale se qui ce passe , on ne parle pas de l’homosexualité , on ont ne parle pas de l’homophobie . l’éducation nationale est elle homophobe ? pourquoi un telle tabou ? il vas bien falloir un jour ou l’autre que ça bouche .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.