Mariage homosexuel : l’Assemblée Nationale dit non

Sans surprise, l’assemblée nationale a rejeté hier, Mardin 14 juin, la proposition de loi socialiste ouvrant le mariage aux couples du même sexe par 293 voix contre, 222 pour et 16 abstentions.

Il s’agit pourtant d’un événement important puisqu’aujourd’hui, la discrimination envers les homosexuels est confirmée et justifiée par le gouvernement et l’assemblée nationale.

Les associations homosexuelles ont réagi avec colère.

Le Centre LGBT de Paris déclare que «la France s’illustre par sa résistance à franchir de nouvelles étapes en faveur de l’égalité des droits, dans le domaine des LGBT phobies, du sexisme comme du racisme».

Selon SOS Homophobie, «Les parlementaires de la majorité ont ainsi montré qu’ils et elles hiérarchisent encore les citoyen-ne-s français-es en fonction de leur orientation sexuelle, que l’homosexualité continue d’être considérée comme inférieure à l’hétérosexualité. (…) Ce vote confirme qu’en 2011, en France, les lesbiennes et les gays sont encore considéré-e-s comme des sous-citoyen-ne-s, qui ont les mêmes devoirs mais pas les mêmes droits.»

Pour l’Inter-LGBT, «les députés n’ont pas pris leurs responsabilités alors que 58% de la population est favorable à l’ouverture du mariage pour les couples de même sexe».

Quant au Parti Socialiste, qui s’exprime à travers son secrétaire nationale  aux questions de société, Najat Vallaud-Belkacem, il craint une augmentations des actes homophobes: «chacun sait que refuser l’égalité des droits pour l’ensemble des citoyen-ne-s ne fait qu’encourager les stigmatisations, discriminations et violences envers les personnes LGBT».

Jean Luc Roméro, président de Gay-Lib, représentant les homosexuels de droite, a posté une vidéo sur Youtube pour exprimer sa tristesse.

Enfin, L’Association des familles homoparentales (ADFH) dénonce la lâcheté de certains députés : «individuellement, de nombreux députés de tous bords nous ont témoigné leur soutien personnel, il est consternant que ces mêmes députés se soumettent plus au dictat de la stratégie électoraliste de leur groupe d’appartenance plutôt que de regarder le caractère profondément humain que revêtait cette loi. Saluons celles et ceux qui ont su franchir avec intelligence et humanisme le pas d’un tel vote tandis que leur famille politique leur dictait une posture conservatrice».

Votre député a-t-il soutenu la fin des discriminations envers les homosexuels ?

Yagg.fr publie les résultats des votes, député par député. Si certains élus de droites se distinguent par un vote favorable, il y a tout de même quatre députés de gauche qui se sont abstenus. Autant dire qu’ils n’étaient pas favorable à cette loi mais ont eu la lacheté de ne pas voter contre. Le député pour lequel j’ai voté en 2007, communiste qui plus est, fait parti de ces quatres élus de gauche à ne pas avoir soutenu cette proposition de loi. Je peux vous dire que je vais lui écrire une lettre pour lui demander des explications. J’invite tous ceux qui ont voté pour un député qui s’est abstenu ou qui a voté contre cette loi à faire de même.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.