Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d461905605/htdocs/everygay.fr/wp-content/plugins/contactme/contactmedotcom.php on line 30
Les étranges statistiques du sida en population gay.

Les étranges statistiques du sida en population gay.

Les statistiques du sida en population gay sont réalisées de façon curieuse. Et quand on regarde comment elles sont faites, le fait que la population gay soit officiellement davantage infectée par le VIH que les hétéros paraît logique.

En effet, le Baromètre Gay 2002 a été réalisé en saunas gays (37%), bars et lieux gays friendly (38%), et sur des lieux extérieurs de drague ou de prostitution (25%).


Le questionnaire était aussi disponible sur des sites internet de rencontre.

L’Enquête Presse Gay 2004 a quant à elle été diffusée par des revues, qui diffèrent par la nature de leur contenu, informatif ou pornographique. De même, des sites web identitaires y ont participé, dont des sites d’information généraliste, sur le VIH ou communautaire, et des sites de rencontre.

Le Baromètre Gay 2005 s’est déroulé en Ile-de-France auprès des clients d’établissements commerciaux, dont 42 offrent la possibilité d’échanges sexuels, et auprès de personnes fréquentant des lieux de rencontre extérieurs franciliens.


Le questionnaire était également diffusé sur des sites internet.

Le Net Baromètre Gay 2006 a été calculé grâce à des répondants provenant de portails de rencontres généralistes, d’un portail BDSM (Bondage Domination Sadisme et Masochisme), tandis que d’autres étaient issus de la communauté Bears.


Par ailleurs, 967 participants provenaient d’un site de rencontre bareback.


Quant à Prévagay, dont les résultats ont été publiés en 2009, les experts ont été uniquement à Paris, en saunas et en bars. Le site web de Prévagay mentionne  » la non-adaptation et le manque d’hygiène des lieux où l’étude se déroulait « , et ne cache pas que de nombreux volontaires ont refusés d’y participer, pour ces raisons.

Toutefois, l’Enquête Presse Gays et Lesbiennes 2011 est mieux représentative de la population homosexuelle, car réalisée de façon exemplaire. Et vu que les gens pensent que toutes ces études sont sérieuses et représentent l’ensemble de la population gay, on est en droit d’espérer que les futures recherches la suivront.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.