Le kiss-in de Lyon était instrumentalisé par l’extrême droite

Les services préfectoraux ont confirmé que l’évènement était instrumentalisé par des personnes « proches de l’extrême droite ».
Les organisateurs, restés anonymes ont toujours évité de répondre aux questions des journalistes. Leurs motivations étaient ambigues et des sites d’extrême droîtes ont particulièrement relayé l’information, comme le site Fdesouche. Les jeunes identitaires lyonnais assument : « si l’évènement dégénère, il nous sera bénéfique : les musulmans montreront leurs vrais visages ».
Pourtant d’autres sites d’extrême droite, comme e-deo de confession catholique, ont dénoncé vivement l’êvenement, toujours sous le choc des kiss in devant les églises.
« Ils organisent un kiss haine homosexuel devant la Grande Mosquée de Lyon le 7 mai à 16h. Faites pression sur la préfecture de Lyon pour que cet événement scandaleux n’ait pas lieu ! »
On voit donc que la diversité de l’extrême droite se construit selon la diversité des communautés à attaquer : juifs, musulmans ou homosexuels. Cet évènement a forcé les fascistes à faire des choix !

La Grande Mosquée, plus intelligente que l’extrême doite

Le recteur de la Grande Mosquée a réagit intelligement devant cette situation inédite.
Il a tout d’abord exprimé son inquiétude car une contre-manifestation a été organisée par une association islamique, Forsane Alizza. Il a ensuite demandé à la prefecture de prendre ses responsabilités et a surtout insisté sur un discours d’ouverture : « On est dans un pays de liberté. Chacun fait comme il l’entend. Nous, musulmans de France, nous n’avons pas à interférer dans la vie de chacun. Je ne partage pas la position prise dans certains pays arabes. »
Une tolérance que les églises n’ont pas eu lors des différents kiss in précédents.
La communauté homosexuelle doit donc restée vigilante, afin de ne pas se faire instrumentalisée, mais aussi continuer à défendre ses droits, y compris le droit de pouvoir s’embrasser n’importe ou.

 

Note de la rédaction : nous ne partagerons pas les liens des sites d’extrême -droite. Notre but n’est pas d’en faire la publicité


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.