La présidente de l’Égide écrit à Amar Lasfar

L’Egide, la Maison régionale des associations lesbiennes, gay, bi et trans, a demandé à plusieurs responsables régionaux et nationaux du culte Musulman une condamnation « solennelle » des propos homophobes de Mâamar Metmati.

Dans une lettre ouverte, disponible sur le site de l’Egide, l’association interpelle Amar Lasfar, recteur de la mosquée Al Imane à Lille-Sud et président du Conseil régional du culte musulman, et Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman au sujet du livre Tariq Ramadan et l’homosexualité (dont nous avons déjà parlé).

«L’auteur y tient des propos d’une violence homophobe rarement pour ne pas dire jamais égalés, déclare l’association. Pour justifier l’injustifiable, l’auteur de ce pamphlet tente, dans certains de ses développements, de s’abriter derrière les textes sacrés du Coran et de la Sunna. Selon lui, les musulmans doivent être homophobes, il s’agit là, selon nous, d’une incitation à la haine, au sens pénal du terme. On peut lire également que les homosexuels devraient être mis au même niveau que « les tueurs en série, les pédophiles, les criminels de guerre ou encore les zoophiles »… Ces propos sont également injurieux et dépassent largement le cadre des textes sacrés, parlant par exemple de l’homosexualité comme d’une perversion et d’un acte particulièrement dégueulasse. Nous n’avons jamais vu une telle haine à notre égard. »

J’ai moi-même été interpellé par un commentaire sur l’article en ligne de La voix du Nord qui relatait la distribution du livre. La personne qui commentait s’étonnait : « Je ne vois pas ou est le problème, chacun a le droit d’avoir des opinions… » Effarant.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.