Italie : condamnation de l’Etat pour le retrait du permis en raison « d’un trouble de l’identité sexuelle »

Danilo Giuffrida vient d’obtenir gain de cause après une longue bataille judiciaire. Cet italien de 28 ans s’était vu retirer son permis de conduire en 2005 pour « trouble de l’identité sexuelle ». C’est lors de sa visite médicale pour le service militaire qu’on lui a notifié « sa maladie ». Les medecins sont allés jusqu’à informer le ministère des Transports italiens qui a suspendu son permis. Les ministères ont été condamnés en première instance à verser 100 000 euros de dommages et intérêts. La semaine dernière la Cour d’Appel a confirmer la décision mais a réduit la somme à 20 000 euros. Giuffrida a demandé, via son avocat, le transfert dans une autre cour d’appel.

Cependant, les associations LGBT parlent de victoire : «  Dans ce pays où les droits civils des gays mais aussi des immigrants, des handicapés, des femmes et de beaucoup d’autres personnes sont quotidiennement piétinées, les sentences exemplaires sont nécessaires, pour rappeler des affirmations qui existent dans la Constitution. Il n’y a qu’en Italie, ainsi que l’a vécu Giuffrida, qu’on suspend le permis de conduire quand on est gay. » a déclaré un ancien responsable d’une association italienne.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.