Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d461905605/htdocs/everygay.fr/wp-content/plugins/contactme/contactmedotcom.php on line 30
Christian Vanneste dénonce (encore) le « lobby gay »

Christian Vanneste dénonce (encore) le « lobby gay »

Christian Vanneste, le député du Nord (UMP) dénonce le « lobby gay » derrière la polémique de l’enseignement de la théorie du genre au lycée.

Membre de la Droite populaire, il dénonce mercredi dans un entretien au JDD un lobby « extrêmement puissant ».

« En France, le poids du lobby gay à un certain nombre de niveaux décisionnels est considérable. On savait déjà que c’était le cas en politique et dans les médias. C’est une évidence […] Manifestement, il y en a aussi chez certains éditeurs ! »

Il fait bien évidemment partie des 80 députés de la majorité, a avoir adressé mardi une lettre au ministre de l’Education nationale, Luc Chatel qui demande de retirer les manuels de classe de première. Ces manuels abordent en quelques lignes seulement la théorie du genre.

Il dénonce « une iconographie de propagande » : « on illustre le passage sur l’identité sexuelle par une photo d’une manifestation en faveur de la transsexualité, puis celui sur l’orientation sexuelle par une photo d’une manifestation en faveur de l’homosexualité ».

« On est complètement dans l’idéologie. Or, un parent a parfaitement le droit de ne pas souhaiter que l’on enseigne à son enfant cette théorie du genre en la faisant passer pour vérité scientifique », ajoute l’ancien professeur de philosophie.

« Quand on écrit que l’orientation sexuelle et l’identité sexuelle sont des constructions sociales, on introduit de l’idéologie dans la classe », estime-t-il. Il est pourtant l’auteur de l’ancienne loi qui rendait obligatoire la présentation sous un jour favorable de la colonisation. Et il dénonce l’idéologie dans la classe ? Manifestement, l’homophobie a pris la place de la philisophie.

Christian Vanneste, connu pour ses petites phrases homophobes, semble manifestement outré par ces quelques petites lignes, pourtant sensées déculpabiliser les jeunes élèves qui se posent des questions sur leur sexualité ou leur identité de genre.

Rappelons que de nombreux jeunes homosexuel-le-s se suicident à cause du climat homophobe de la société, et de l’école. Ne rien faire est donc un crime, une non assistance à personne en danger.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.